Le contenu

L’Agence Économique Régionale de Bourgogne-Franche-Comté et l’ensemble de ses partenaires font aboutir un projet industriel, porteur d’un grand nombre d’emplois, à Vesoul

06 septembre 2018 Partagez sur :

Le 5 septembre 2018, en présence de la Région Bourgogne-Franche-Comté, l’Agence Économique Régionale de Bourgogne-Franche-Comté (AER BFC), la Communauté d’Agglomération de Vesoul, le Greta Formation, Pôle Emploi et l’OPCIA, les entreprises G-NIUS et G-Manufacture Équipement Aéronautique ont annoncé la création d’un pôle industriel, à Vesoul. L’unité de production devrait compter à terme 200 à 250 collaborateurs en fonction de la signature des contrats en cours de négociation.

Photo ci-dessus : De gauche à droite >  Patrick Beyeler CEO de G-NIUS GROUP, Jean-Pierre Tolo, Dirigeant de G-manufacture, Arnaud Marthey, Conseiller régional et Président de l’AER BFC, Alain Chrétien, Maire de Vesoul, Jean-Marie Michoulier, Président du Greta Formation 70

Une combinaison aéronautique révolutionnaire va créer de nombreux emplois à Vesoul 

G-NIUS, entreprise d’ingénierie suisse, s’est associée à Jean-Pierre Tolo, à la tête de l’entreprise française G-Manufacture, pour fabriquer une combinaison pour pilotes de chasse extrêmement innovante. Plusieurs millions d’euros d’investissements ont permis de concevoir une combinaison qui augmente de 500% la protection des pilotes aux G (G comme gravité). Ce système anti-G a été breveté mondialement sous le nom de « G-RAFFE Smart G-protection ».

Les pilotes d’avion pourront désormais supporter une charge de 9G+ tout en conservant un rythme cardiaque de 40% inférieur à celui qu’ils auraient eu avec leur équipement actuel, sous une charge G similaire.

Ce bijou de technologie sera de fabrication 100% française grâce à G-manufacture, qui apporte toute son expertise dans la construction de l’unité de fabrication et son savoir-faire dans la fabrication de produits d’excellence à haute valeur ajoutée.

Une grande unité de production en Bourgogne-Franche-Comté

Jean-Pierre Tolo, Dirigeant G-manufacture

Si la conception des combinaisons est née des bureaux d’études de l’entreprise G-NIUS, la fabrication est désormais entre les mains du dirigeant de G-Manufacture, Jean-Pierre Tolo. Cet homme de 67 ans est un chef d’entreprise aguerri, ancien dirigeant de la maroquinerie SIS (Doubs), une entreprise sous-traitante et florissante du secteur du luxe.

Jean-Pierre Tolo précise : « en 2017, j’ai cédé, à mes associés, l’entreprise dont j’étais le fondateur, pour créer Zébu Développement, une entreprise axée sur le capital développement. Après avoir accompagné et conseillé pendant 1 an des entreprises dans leur stratégie de forte croissance, j’ai repris du service en découvrant le projet soumis par G-NIUS ! J’ai décidé de créer, à nouveau, une entreprise industrielle, G-manufacture, afin de fabriquer la combinaison protégée par le brevet G-NIUS Life Support Systems.»

Dans les 3 prochaines années, le dirigeant investira 2 millions d’euros. Il prévoit de faire l’acquisition de matériels de couture traditionnelle mais aussi de machines plus innovantes. En effet, les combinaisons pour pilotes sont réalisées dans une matière très solide et difficile à découper. G-manufacture va donc procéder en dehors des sentiers battus et utiliser des méthodes innovantes pour industrialiser la fabrication des combinaisons. Plusieurs projets sont à l’étude.

Pour démarrer sa production en 2019, G-manufacture a besoin de locaux. L’AER BFC qui suit ce projet depuis son commencement, poursuit son accompagnement et prospecte des locaux pour répondre au cahier des charges de l’investisseur. Pour démarrer ses activités en début d’année prochaine, G-manufacture a besoin de 500 m2. Au fur et à mesure de la croissance de la production, cette superficie devrait s’étendre pour atteindre, d’ici 2 ans, 2500 m². Pour se développer à ce rythme, G-Manufacture   doit former rapidement des collaborateurs, une dizaine par mois, d’ici la fin 2018.

Un projet accompagné par le réseau des acteurs du développement économique

Arnaud Marthey, Président de l’AER BFC

La Région Bourgogne-Franche-Comté, l’Agence Économique Régionale de Bourgogne-Franche-Comté, la Communauté d’Agglomération de Vesoul suivent ce projet collaboratif depuis plusieurs mois. Chacune des trois structures a apporté ses compétences particulières pour que le choix de Jean-Pierre Tolo se porte sur la Bourgogne-Franche-Comté et notamment Vesoul.

Arnaud Marthey, Conseiller régional et Président de l’AER BFC, précise : « Les projets menés de concert par plusieurs structures ont toujours plus de chance d’aboutir. Elles mobilisent des moyens humains qui permettent de réunir rapidement des compétences complémentaires pour répondre au plus près au cahier des charges. Le porteur de projet a été pleinement convaincu par la culture industrielle du bassin d’emplois et le potentiel de recrutement.»

Des vagues de recrutement dès septembre 2018

Parallèlement au transfert de technologie, les premiers recrutements seront lancés, avec l’aide de Pôle Emploi, les prescripteurs habituels, l’organisme de formation, le GRETA Formation 70 et l’entreprise GMEA. Le Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté accompagne le recrutement via la formation des demandeurs d’emplois.

Des réunions d’information ont lieu les 18 septembre à 13h30 et les 2 et 16 octobre à 9h dans les locaux de pôle emploi Vesoul.