Le contenu

McPhy présélectionne Belfort pour l’implantation de sa Gigafactory d’électrolyseurs

20 mai 2021 Partagez sur :

Présélection de Belfort

Ce matin, l’entreprise McPhy a confirmé sa volonté d’implanter sa future usine d’électrolyseurs, équipement qui permet de transformer l’électricité en hydrogène, à Belfort. C’est la garantie pour le Territoire de Belfort de se réinventer autour de ce vecteur d’énergie d’avenir avec à terme la création de 450 emplois assurés. « Cette annonce est déterminante dans le déploiement de la filière hydrogène en Bourgogne-Franche-Comté. Nous devenons le territoire de référence à l’échelle nationale et européenne. C’est la confirmation que les premiers travaux menés par l’UTMB il y a 30 ans sur les systèmes de pile à combustible sont aujourd’hui reconnus. Une université forte est gage d’attractivité et de retombées économiques pour le territoire », précise Marie-Guite Dufay.

La Région Bourgogne-Franche-Comté

Depuis le mois de novembre, la Région est en contact avec l’industriel pour permettre cette implantation. En concurrence avec d’autres régions, la Bourgogne-France-Comté a su réunir les conditions nécessaires à cette implantation grâce à une mobilisation collective des pouvoirs publics. C’est l’écosystème hydrogène qui s’est développé autour d’un tissu de compétences uniques, d’une recherche académique reconnue et d’entreprises innovantes autour d’H2sys, de Faurecia, d’Isthy ou encore de Gaussin qui a séduit Laurent Carme, PDG du groupe.

La décision du fonds dit « Maugis » destiné à financer la réindustrialisation du Nord Franche-Comté a quant à elle été décisive. Cette implantation sera également soutenue par les collectivités locales au premier rang desquelles le Conseil régional qui mobilisera l’ensemble de ses leviers d’action.

« Ces importants investissements publics permettent de faire de l’hydrogène une filière structurante, forte et pourvoyeuse d’emplois. Belfort, poumon industriel de la région, est ainsi enfin conforté. Cela confirme également la volonté de la Région de relever le défi de la transition écologique et énergétique », conclut la Présidente de Région.

Accompagnement de l’AER BFC

L’AERBFC, se félicite d’avoir pu détecter et accompagner ce projet, en lien et aux côtés de ses partenaires de l’Etat, de la Région et du Grand Belfort en particulier. Le choix de McPhy pour la localisation de ce projet majeur pour la filière sur le Grand Belfort a reposé sur la performance de l’écosystème régional et la politique régionale menée au profit du développement de la filière Hydrogène depuis plus de 10 ans .

Site de Belfort : la réponse privilégiée à un cahier des charges exigeant

La présélection du site de Belfort constitue une étape importante pour répondre à la croissance annoncée des marchés de McPhy. Le site de Belfort, orienté sur l’industrie « haute technologie », a été présélectionné pour sa capacité à répondre aux problématiques clés posées par le passage à l’échelle industrielle des électrolyseurs :

  • Structuration préalable d’un écosystème industriel, de recherche et développement, dédié à l’innovation et à l’hydrogène, et existence de partenaires potentiels au sein de la filière ;
  • Bassin d’emplois industriels et environnement attractif ;
  • Localisation géographique au sein d’un carrefour de l’Europe, facilitant les interactions avec les autres sites McPhy, mais également les activités d’approvisionnement et livraison ;
  • Support des parties prenantes publiques avec des mesures d’accompagnement sur les aspects tant économiques, techniques ou fonctionnels qu’administratifs pour faciliter la gestion et le déploiement du projet.

La construction de cette nouvelle infrastructure industrielle représenterait un investissement de 30 à 40 M€. Elle conduirait à la création, à pleine charge, de plus de 500 emplois McPhy, dont environ 400 en France, et une centaine en Allemagne et Italie. S’y ajouteraient plusieurs centaines d’emplois indirects en France et en Europe. Fort de cet investissement majeur dans son outil industriel, McPhy disposerait d’une capacité annuelle totale de production équivalente à 1,3 GW (2), en phase avec les perspectives de croissance des marchés de l’hydrogène vert, notamment celui de l’industrie lourde. Dans l’attente du démarrage de sa Gigafactory, McPhy s’appuiera sur son dispositif industriel actuel, dimensionné pour la demande actuelle et encore extensible pour répondre à la forte progression du portefeuille d’opportunités, avec notamment les sites de San Miniato et de Wildau dédiés aux électrolyseurs.

CP McPhy

CP Région BFC